Skip links navigation

Le renouvellement de l’hygiène avec le XXe siècle. Les contributions du Prince Albert Ier de Monaco

lundi 12 avril 2021
Conferences and symposium
16h30
Promoters

Fondation prince Pierre
Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco

Théâtre des Variétés, Monaco
Georges Vigarello

Une double dynamique scientifique et technique bouleverse la vision et les pratiques de l’hygiène à la fin du XIXe siècle : les microbiologistes, dont Pasteur, mettent en évidence des causes pathologiques insoupçonnées. La détection des sources infectieuses devient un principe d’hygiène, la défense à leur égard, par une extension de la propreté, un principe immédiatement associé. L’originalité, dès les années 1900, est de systématiser cet ensemble de repères, de les inscrire dans la loi, d’intensifier la coopération internationale pour accentuer défenses et protections. 

Monaco, au début du siècle du Prince Albert Ier, répond à de telles conditions, réservant spécifiquement un accueil hôtelier jugé d’un modernisme particulièrement soigné. Par ailleurs, le Prince inaugure en 1908 un établissement thermal où se côtoient les nouveautés savantes et les appareils sophistiqués. Le sceau plus singulier du Prince tient à son influence sur la réflexion internationale. Son discours inaugural du Congrès de Monaco pour favoriser le développement des stations hydro-minérales, maritimes, climatiques et alpines des Nations alliées en 1920 se donne en programme : retrouver un élan sanitaire grandement compromis par la Grande Guerre et étudier minutieusement les ressources de la mer dont il est un des pionniers. Il exprime ainsi un hymne à l’eau et au soleil, une dénonciation d’« exploitations industrielles » mal maîtrisées, une insistance sur la recherche comme principe de bien-être et de progrès. Une manière, en définitive, de replacer l’hygiène en irremplaçable condition d’entretien de la vie.

 

Cette conférence est proposé à l’occasion de la commémoration du centenaire de la disparition du Prince Albert Ier de Monaco.

 

En partenariat avec l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco.

 

#Activité scientifique